La mare de la Canotte


Restaurée en 2005 : dragage, lissage des berges et des pentes aux deux extrémités, la mare de la Canotte offre à nouveau une grande diversité de plantes aquatiques, semi aquatiques et terrestres, sans qu’il y ait eu une quelconque intervention humaine après les travaux.

Selon la profondeur de l’eau et les conditions propices à leur établissement, la végétation présente différentes espèces à tous les niveaux des berges.

Les lentilles d’eau et les myriophylles colonisent l’intérieur de la mare ; viennent ensuite sur les bords les massettes et les roseaux, ainsi que les laîches que l’on retrouve à tous les échelons ; les hauts de berges sont peuplés par les joncs, les prêles, les vesces, les achidées, les épilobes, les lysimaques, les pulicaires, les reines des prés et les lycopes. Enfin plus à l’extérieur poussent les iris, les solidages, les saules et les aulnes.

Si le recensement de la flore a permis d’inventorier une quinzaine d’espèces de végétaux, celui de la faune aquatique demeure, semble-t-il, toujours très incomplet avec l’observation de deux sortes de grenouilles : la verte et la rousse ; toujours pas de tritons, de salamandres ni de crapauds, toujours pas non plus de libellules ni d’insectes aquatiques.